André Chéret

andre.jpg

Né à Paris, le 27 juin 1937.

Tout d’abord imprimeur, puis illustrateur publicitaire pour le cinéma, c’est pendant son service militaire en Allemagne qu’André Chéret aborde la bande dessinée en participant à La Revue des forces françaises, tout en profitant de son temps libre pour travailler pour les éditions Fleurus : dans Fripounet et, surtout, dans Cœurs vaillants, dès 1959. Quand cet hebdomadaire se transforme en J2 jeunes, en 1966, Chéret propose « Karl » : une série aéronautique scénarisée par Jean-Paul Benoît. Parallèlement, à partir de 1958, il livre aussi des illustrations pour des revues comme Avant-Garde, Femmes françaises, puis Radar. Entre 1960 et 1961, il travaille pour la presse quotidienne régionale, via l’agence Mondial Presse, sur des bandes verticales avec textes sous vignettes, comme les aventures de « Sherlock Holmes » d’après les romans de Sir Arthur Conan Doyle. En 1962, dans Mireille, il crée « Monica, hôtesse de l’air » et dessine une version française de « Rock l’invincible », tout en reprenant « Bob Mallard » avec Jean Ollivier ou Jean Sanitas : une autre série d’aviation, publiée dans Vaillant. On le retrouve aussi à Franc-Jeux et dans Télé feuilleton (avec l’adaptation de « Vidocq »). En 1969, dans le n° 1 de Pif gadget, il lance « Rahan » avec Roger Lécureux : sa plus célèbre série. C’est ensuite « Domino » dans Tintin (avec Greg, puis Jean Van Hamme) en 1973, « Anaël » avec Sacha dans Les Visiteurs du mercredi (en 1978), l’inachevé « Michel Brazier » avec Jean-Michel Charlier dans Spirou (en 1979), album en 1975 aux éditions Fordis, « Gavroche » dans Pif gadget puis en album chez Hachette (en 1979 et en 1983), une biographie de Yannick Noah dans Le Journal de Mickey en 1984 (scénario Claude Gendrot), « Les Aventures de Protéo » pour L’Encyclopédie en bandes dessinées éditée par Philippe Auzou (en 1982 et 1985, puis de 1996 à 1999), « Kyu » pour le magazine Judo magazine (à partir de 2000), « Ly Noock » avec Michel Rodrigue aux éditions Joker (en 2003 et 2004), l’adaptation avec Loïc Malnati du documentaire télé « Le Sacre de l’homme » chez Bamboo (en 2007), « Le Dernier des Mohégans » sur un scénario de Pierre-François Mourier chez Bamboo-Grand Angle (en 2009)…, tout en continuant à dessiner « Rahan » pour les éditions Lécureux, puis Soleil.


Produit rajouté avec succès pour la comparaison de produits